Lors de l’émission Du sport le matin sur les ondes du 91,9 Sports, Kent Hughes était l’invité de Louis-Philippe Guy et Gilbert Delorme.

Le directeur général a répondu aux questions avec transparence, comme il l’a fait depuis son arrivée avec le CH.

Le manitou du Canadien a été questionné sur l’avenir de Carey Price et la situation des gardiens au sein de l’organisation.

Voici ce qu’il a répondu :

« C’est sûr que c’est un point d’interrogation pour nous. C’est sûr que c’est compliqué si Carey Price ne joue pas. n a jusqu’au mois de juillet pour déterminer la situation. Carey était censé rencontrer un autre spécialiste cette semaine. […] Jake Allen était très très bon depuis son retour de blessure, mais on a personne encore parmi nos gardiens qui a démontré qu’il était capable d’être numéro un. »

Le DG du Tricolore ne semble pas avoir confiance envers les cerbères de sa formation.

Jake Allen, Cayden Primeau et Samuel Montembeault n’ont pas réussi à convaincre – du moins pour le moment – qu’ils pourraient occuper le poste de gardien numéro un dans la LNH.

(La suite de l’article est ci-dessous)

Dans la mesure où Carey Price ne peut pas jouer durant la saison 2022-2023, Kent Hughes passera sûrement à l’action pour acquérir un gardien capable d’être le partant avec le CH.

Le directeur général du Canadien n’a pas caché son inquiétude quant au rendement de ses gardiens au sein de l’organisation.

Si Carey Price n’est pas en mesure de jouer, Hughes passera visiblement à l’action sur le marché des échanges ou le marché des agents libres.

Le dossier impliquant Carey Price sera assurément un élément déterminant pour la suite du plan de Hughes.

À voir en lien, des clichés des enfants de Carey Price lorsque le numéro 31 du CH a fait son retour en action au Centre Bell. Découvrez des photos de Liv, Millie et Lincoln ci-dessous :

Angela Price sort et remercie les fans du Canadien pour leur accueil à Carey hier

Photo : Page de la LNH